À la recherche de l’Authentique

Pardonnez cette petite interruption de chronique due à des petites vacances dans notre voyage. Abandonnant le bababus pendant plus de 10 jours, nous avons préféré le confort de maisons en tout genre.

Depuis notre antre de Mochlos en Crête

À peine avions nous retrouvé notre fidèle compagnon passé entre les mains du spécialiste du Van à Athènes qu’il nous a lâchement laissé tomber sur l’autoroute de Crête.

Emile en rêvait….merci la dépanneuse

Bloqués depuis 4 jours en attendant la nouvelle pompe à essence à Rethymnon, jolie ville de Crête, surtout après le départ de tous les touristes….de quoi prendre le temps de la réflexion !!!!

Dialogue de Jean de florette entre Jean arrivant de la ville et Ugolin :

« Je suis venu cultiver l’authentique » provoquant l’incrédulité d’ugolin qui se demandait ce qu’étaient ces fameuses lothentiques que Jean voulait cultiver.

Il n’y a pas si longtemps, le voyage, c’était avant tout l’aventure, la surprise, la découverte d’autres cultures différentes. Aujourd’hui, les voyageurs, plus nombreux que jamais, sont hyper connectés et super outillés : géolocalisation, spots pour garer son van, notation d’hôtel, ultra disponibilité de l’information, liste de choses à faire ou à voir, tout est prévu, Suivez la cyber-route!

Suivez le chemin……

Alors le voyageur devient détective et tente de se frayer un chemin à travers toutes ces informations, à la recherche de « l’authentique »… Une sacrée dépense d’énergie car cette fameuse plante semble de moins en moins cultivée et partout, souffle le vent de l’uniformisation. La côte croate n’est plus qu’une succession de bars lounge façon c^te varoise, l’architecture greco-crêtoise avec son crépis sur les pierres ne fait pas vraiment rêver et la splendeur des palais minoens de Crête d’il y a plus de 4000 ans semble avoir été bel et bien oubliée au profit des cubes de béton.

Palais minoens de Malia

L’uniformisation capitaliste c’est l’arasement de particularités locales ancestrales par une force plus efficace que le fascisme « Pier paolo Pasolini »

A Naxos, Chora la ville principale n’échappe pas à la règle mais en cette fin de saison, elle semble moins abandonnée que les autres car on y vit aussi à l’année ici. On y retrouve nos copains camille, Ludo et leurs enfants pour 4 jours de joie en famille. Avec Stan notre super guide nous parcourons les sentiers et non-sentiers de l’île et dénichons plein de « lothentique « partagé (ce sont les meilleures) sur un lac asséché, dans les carrières de marbre et jusque dans la grotte de zeus.

En Crête, malgré un tourisme de masse monstrueux, des low cost fendant le ciel d’Heraklion toutes les demi-heures, nous avons eu la chance de trouver un peu de lothentique grâce à notre super formule magique.

Faire confiance aux gens plus qu’aux guides et ……..Marcher

Grace à un contact de location de maison, nous avons débarqué par hasard à Mochlos, un petit village de la côte nord-est dans une maison surplombant la mer, gerée par Anne et yannis, un couple belgo-grec qui vit du tourisme et d’un peu d’agriculture. Les touristes sont partis, Mochlos est presque vide mais la saison est encore très douce…..de quoi profiter de la douceur de vivre et découvrir comment on fait ce fameux liquide transparent qu’on trouve en vrac dans tous les mini markets : c’est l’époque de la distillation de l’ouzo et du raki et on rencontre à chaque carrefour un 4X4 trimballant son drôle d’alambic et ses futs en plastique.

A l’extrémité Est, nous avons l’impression de débarquer dans un autre pays, sur une plage déserte comme des robinsons, dans la splendide palmeraie de Vaï, où s’élèvent les majestueux Phoenix theophrastii, espèce endémique et protégée de Crête. On ramasse des graines, que laurent et françois, présents qqs jours, rapporteront directement en France pour semais immédiat, les graines ayant une très courte durée de vie.

Pour parfaire le dépaysement, nous tombons sur une bananeraie juste à coté de la plage ou un vieux monsieur fait pousser des mini bananes top bio et top savoureuses. Au pied de la bananeraie, autre production, autre ambiance…..une mer de plastique permet aux crétois d’être les champions de la tomate hivernale.

La nuit en campement et bababus, françois et laurent n’y coupent pas et c’est dans un paysage fantastique face à la fameuse île des lépreux « spinalonga », que nous partageons l’apéro au coin du feu, les pastas sous la chapelle et les pancake a coté de barbecue géant qu’on croirait fait pour des sacrifices géants.

Dehors, il pleut des trombes, les copains sont partis, on est bloqués depuis 4 jours à Rethymnon, la 3eme ville de Crête dont on apprécie la vielle ville dans notre palais, offert par l’assurance.

Demain nous repartirons sur les petits chemins à la recherche de « lothentique » coté Ouest, dans les montagnes blanches – encore un repaire de botanistes – en espérant comme toujours sur un malentendu et au détour d’un sentier, en trouver un peu et pouvoir vous en faire respirer les parfums et les sonorités.

Anne-Laure, le 13 novembre 2019

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Oah!!! François et Laurent en campement ! J’en connais un qui va avoir des choses à nous raconter ce soir au conseil syndical…. remember, le conseil syndical ? Ce genre de plage de rêve si otentique que vous nous avez laissé… Profitez d’en être très très loin. Bises

    J'aime

  2. Quel plaisir de vous suivre et quel talent, Anne-lo (tentic). Du grand roman feuilleton mode. La Crète, j’y suis allé en 1995, j’avais loué une motibylette et j’ai parcouru des sentiers et dormi chez l’habitant : c’était otentic et déjà loin des fous qui déjà envahissaient cette belle île. Je replonge avec vous dans des beaux souvenirs. Merci. Bises à vous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :