Tinos la discrète

en route vers la plage au sable vert

Que ne serait la Grèce sans ses îles… 6000 îles et îlots, dont seulement 200 sont habités.  Après avoir passé des heures à lire les guides, les blogs et autres grimoires, tenté de comprendre le fonctionnement de tous les ferrys, nous avons finalement opté pour Tinos dans le Nord des Cyclades. On la dit discrète et peu touristique… tout un programme. Nous débarquons donc sur le port de Tinos avec le bababus et nos copains de Marseille Anne-Patricia, Stan et leur fille Mahault. Les enfants sont tellement heureux de se retrouver, les parents aussi.

De belles retrouvailles

Aborder une île, c’est aborder une nouvelle terre qu’on ne comprend pas vraiment au premier abord. Nous débarquons de nuit et traçons directement vers Agios Astis où se trouve notre maison « blanche et bleue of course ». Le vent souffle, Tinos est bien île d’Éole et de ses enfants et malheureusement Éole soufflera toute la semaine, c’est le fameux Meltem des îles.

Anne-Laure et milou dans le vent…, dans un paysage sculpté par le vent

Comme Kea, Tinos est un peu déserte en cette fin de saison, les paillotes sont démontées, on peut s’y abriter pour de supers déjeuners au soleil préparés par stan (pas le mien) qui nous régalera toute la semaine de ses talents extraordinaires de cuisinier.

Au lavoir, veau à la sauge flambé au Tsipouro…du 4 étoiles

Tinos, c’est surtout le Lourdes des grecs, on y rend hommage à la vierge à travers une icône de l’Annonciation du 10ème siècle trouvée en 1840 par Sainte Pélagie , une sœur îlienne à qui la vierge révéla l’endroit où chercher la dite icône ensevelie depuis 800 ans. L’île est constellée de petites chapelles émouvantes et merveilleusement bien entretenues.

Emile et Mahault sonnent les cloches de toutes les chapelles

En la cathédrale de Tinos où elle est conservée, la fameuse icône n’est presque plus visible car elle est cachée par les très nombreux bijoux offert en dévotion. Les grecs font le pèlerinage à genoux débarquant du port et montant à genoux jusqu’à la cathédrale, c’est assez impressionnant. Comme Lourdes, Tinos a sa source miraculeuse dont on dit qu’elle favorise la fertilité (si j’avais su, on serait venu plus tôt!)

Montée à genoux …..sur moquette
Pour arriver à la cathédrale sur tapis rouge

Comme la plupart des Cyclades, Tinos est une île aride où les collines autrefois cultivées offrent un paysage de restanques et de touffes piquantes aux couleurs mordorées : sarcopoterium, santorée épineuse et calycotome ( en s’arrachant les jambes, on apprend les jolis noms des plantes). Dans les vallons on voit enfin apparaître un peu de vert. Les 57 villages de l’île sont bien blancs et bleux comme il se doit avec leurs bougainvillées de toutes les couleurs; on y rencontre pas  grand monde à part à Chora (le port) et à Pyrgos, le village des sculpteurs de marbre. On joue à compter les gens qu’on croise! Tinos est une île grecque pour les grecs, une île qui a su résister en refusant qu’on y construise un aéroport, une île symbole où les grecs viennent en villégiature espérant que les touristes partant vers Mikonos et Santorin oublieront de faire escale à Tinos .

En une semaine plutôt luxe (on a presque pris des douches tous les jours et presque pas gravi de montagne), nous partageons un peu de notre quotidien avec Anne-pat et stan. Nous ne leur épargnerons rien ni les ensablements de stan sur la plage (il voulait prendre un raccourci),ni le super campement sur une plage sauvage du nord avec feu de bois et pancake du matin, ni le coup de la panne d’essence 30 minutes avant de prendre le bateau. Ils auront cherché sacha, supporté ses câlins nocturnes et même appris à conduire le bababus.

Feu de camp sur la plage de Panormos

Notre dernière nuit à Tinos restera dans les annales car soulés de vent nous amerrissons dans une jolie maison grecque avec une super cheminée mais sans eau . Au petit matin, après une soirée bien arrosée au coin du feu, nous nous sommes découvert au jardin d’eden ou presque avec les poules et leur bons oeufs, les cochons, des oranges juste mures dont je garde encore le goût divin dans la bouche, la salade que nous dégusterons le lendemain…le tout pour 30€ la nuit à 6…….On est loin des prix pratiqués dans les cyclades !!!

la grotte de berger en mode airbnb
Les meilleures oranges du monde

Avant d’accueillir Camille et Ludo à Naxos, nous faisons halte a Mykonos histoire de saluer son pelican et de faire un petit tour chez Vuitton…mine de rien, ça nous manquait !!!

Bye bye les copains, c’est une jolie parenthèse qui se ferme nous continuons vers Naxos pendant que le bababus rentre à Athènes pour se refaire une santé chez Andrea le super spécialiste grec du combi WV .

Anne-Laure, le 29 octobre 2019

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Bonjour à tous les 3,
    Quel bonheur de vous lire, de suivre votre parcours… d’amener de la légèreté, de la beauté , en un mot du souffle… dans mon quotidien de future agricultrice, un peu stressée j’avoue devant l’ampleur de la tache!!!
    j’ai hâte de voir les plantes et les idées extraordinaires que vous allez ramener!
    Bises
    Julie
    Des bises

    J'aime

  2. Hello on a passer une super semaine en votre compagnie dans votre road trip bonne route à vous quatre et bientôt 5 avec notre Josephine en attendant je bichonnes le baba bus 🚎 😍😁🤪

    J'aime

  3. Coucou les baboux, merci encore pour ce récit fantastique. Promis on évitera tynos (du moins, on en fera pas la publicité). Bises

    J'aime

  4. Hors circuit, hors saison, hors du temps et du boulot ! Vous avez eu bien raison, vos mines sont rayonnantes de santé, ça fait vraiment plaisir. D’un côté, il me tarde de vous retrouver en janvier. Mais « en même temps-comme-dirait-l’autre », je vous souhaite de continuer ce périple le plus longtemps possible. Grosses bises à vous. Marie et JC

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :